Langues arc-en-ciel

Mon père exultait à l’écoute des chansons de Lhaj Belaïd. Ma mère, qui voulait être un peu plus tendance, écoutait Oum Kaltoum, en plus de Belaïd pour des raisons intimes. Ma sœur dansait sur les rythmes endiablés des rockeurs anglo-saxons. Quant à moi, j’écoutais Brel comme un fidèle écouterait le prêche d’un honorable fquih. Analphabètes, […]

Enseigner l’esthétique

Tout ce que mes chers collègues ont dit dans ce colloque sur l’esthétique est « beau ». A défaut de faire de même, j’ai la prétention de vouloir être efficace et pragmatique. Les limites de cette intervention sont d’emblée posées dans cette opposition entre ce qui est beau et ce qui est scientifique. Permettez-moi, pour adoucir un […]

L’économie sociale

Économique certes, mais sociale en plus! Il est bien plus fréquent d’applaudir la réussite d’une entreprise sur la base de son chiffre d’affaire, des marchés qu’elle conquiert et des concurrents qu’elle terrasse que sur le bien qu’elle apporte à la communauté. Nombreuses sont les success stories qui se battissent sur la destruction de l’environnement ou […]

Logique de poids

Ma collègue semblait déconcertée devant mon entêtement. Comment pouvais-je comprendre qu’une invitation à 20 h 30 signifie qu’il faut se présenter à 20 h 30 ? « Mais s’ils voulaient qu’on vienne à 20 h 30 ils nous auraient invités à 19 h 30. De toute façon, plus vous respectez l’heure, plus vous passez pour quantité négligeable ». Oui… Logique ! J’ai renoncé à vouloir comprendre quand […]

Et la lumière fut

J’avais l’outrecuidance de penser que je n’aurais probablement jamais besoin d’un électricien pour les menues réparations électriques à la maison. J’étais toujours fier d’exhiber un savoir mal acquis, noyé dans un discours technique qui ne manque jamais d’épater mon entourage. Aussi, lorsque cette malheureuse lampe dans ma chambre a refusé de s’allumer, j’ai tout de […]

Jeckyll and Hide

Un jour, je suis resté admiratif devant la postière à qui j’avais confié une enveloppe pour l’affranchir. De derrière son comptoir, elle me sourit gentiment et se saisit avec une élégance achevée d’un petit timbre qu’elle déposa délicatement sur mon enveloppe en passant dessus, avec beaucoup de tendresse, sa frêle main repue de crèmes adoucissantes. […]